Flashs Infos du RADE
C’est pas moi, c’est les autres ! Merci Pujudas

C’est pas moi, c’est les autres ! Merci Pujudas

Dans un moment d’égarement télévisuel, j’ai regardé hier au soir « des conneries et des promesses », sur FR2

émission de vérité dirigée par un lèche-cul patenté, celui que j’appelle Pu-Judas.

Ce mec a dû être serpillière dans une vie précédente, et pas n’importe laquelle, hein! serpillière « spécial culs merdeux »
Quand des élus viennent justifier l’inexcusable; s’être faits élire en jouant sur les communautarismes, sous prétexte d’ouverture d’esprit, et voir le Pujudas faire passer ça pour de petites erreurs bien compréhensibles, tu as la bile qui monte.

De droite comme de gauche, certains élus plus ambitieux que d’autres n’ont pas hésité à faire du clientélisme communautaire pour se faire élire

Et tu vois arriver le maire de Sarcelles, qui avoue un délicieux  » nous sommes tous coupables »; NON, SALOPARD, pas tous, mais toi, oui. Au même titre que l’ancien maire de Moellenbek.

Bravo à cette mère issue de l’immigration qui a eu le courage de dire leurs vérités à ces escrocs de la démocratie; elle a dû se sentir bien seule.
Et maintenant, il faut arrêter le syndrome de l’autruche:

Quels partis, à chaque élection, ont fait de la victimisation de la population musulmane, du combat contre le racisme, leurs principaux arguments électoraux?
quels partis ont utilisé cette arme de destruction massive de société? à chaque élection?
– les socialistes
– les verts
– les communistes et apparentés.

Quand on donne à une communauté des raisons supplémentaires de refuser de s’intégrer, de refuser les lois et coutumes du pays d’accueil, quand on lui explique qu’elle est victime de ces salauds qui l’accueillent sur leur sol sans lui donner TOUS LES DROITS, y compris de faire passer leur religion avant les règles du vivre ensemble, on légitimise toutes les dérives sectaires, tous les replis sur soi, tous les manquements à la loi, et in fine tous les attentats.

Et les centristes et partis de droite n’ont pas à la ramener; par lâcheté devant les réactions indignées de quelques milliers de peigne-culs « progressistes », ils ont au mieux fermé les yeux, au pire lâché la défense de nos valeurs, élection après élection.

Voilà encore quelques mois, toute personne tirant la sonnette d’alarme sur les zones de non-droit, les enclaves étrangères sur notre sol, les refus d’intégration à notre société, se voyait coller l’étiquette honteuse de « facho-raciste-réac »: aujourd’hui, on mesure l’ampleur de la catastrophe, mais, à entendre ces requins politiques, » c’est pas moi, c’est les autres », ou alors, » c’est moi, mais les autres aussi ».

Bande de sous-merdes, vous avez bradé notre nation et ses valeurs, au profit de votre seule ambition. Nous en payons les conséquences, et ça ne fait que commencer.

Vous ne devriez même plus avoir le droit de vous présenter, à quelque élection que ce soit; mais l’honneur ne fait pas partie de vos valeurs, alors vous essaierez de nouveau de vous faire une place autour de l’assiette de soupe.

Ceux qui n’ont, ou n’avaient à la bouche que des  » pas d’amalgame, tolérance, compréhension et amour de l’autre » sont priés de la mettre en sourdine; j’ai des envies de bottage de culs, jusqu’à leur faire remonter le cerveau à la place ou il devrait être.

 

La gaffe de David Pujudas qui s’énerve en direct pendant le JT de France 2

Comments

comments

A propos de Giovanni

Giovanni
Ce vieux gueulard sexagénaire s'appelle en fait Alain; mais joue les Italiens pour mieux " chopper la radasse" comme il dit. Serrurier à la retraite, faux boiteux qui trouve que la canne lui donne un côté classe. Il a un hobby special: il fait de la reconstitution historique dans la catégorie " chevaliers". Grand amateur de quinquagénaires délurées; ces fameuses couguars qu'il convertit en "chiennes obéissantes", amoureuses de ses bourrelets.....Enfin, c'est ce qu' il proclame au comptoir chaque fois qu' il se bourre le pif, soit tous les 2 jours.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*