Flashs Infos du RADE
LA FRANCE, CE GRAND MERDIER POLITIQUE

LA FRANCE, CE GRAND MERDIER POLITIQUE

Ou qu’on regarde, les mêmes conneries, les mêmes incohérences, les mêmes magouilles; de l’extrême droite à l’extrême gauche, on se sert.

Les nouveaux venus, Macron, Hamon, ne sont que des anciens, recyclés, pour faire rêver le naïf de base; les anciens voient arriver les casseroles, en escadrille; toutes ces saloperies qu’on connaissait, mais qu’on gardait bien au chaud en attendant le bon moment.

Le canard enchainé, plus repaire de hyènes que journal d’info, a sorti la bombe au bon moment, et distille, façon feuilleton, jusqu’au moment ou il achèvera la bête; on ne peut pas lui en vouloir; il roule pour des enculés de gauche, comme le figaro pour ceux de droite.

Et le pire, c’est que les médias sont entrain de nous servir Macron sur un plateau, comme ils nous ont servi Hollande voilà 5 ans.

Non, ce n’est pas aux journalistes, ni aux patrons des journaux de décider pour qui on doit voter.

J’encule les journalistes, et je m’assois sur ce jeune escroc politique de Macron; quoi qu’il arrive, je voterai à droite; pas pour les hommes, mais pour les idées, et la volonté de les mettre en pratique; et je botterais bien le cul de Fillon, juste après voté pour lui, tiens!.

Ou qu’on se tourne, pas un seul de bon; plus qu’à choisir le moins mauvais; c’est ça ou tout faire sauter.

Tiens, on a même le retour du traître de service, Bayrou!

C’est plus une élection présidentielle, c’est un congrès de nains.

Comments

comments

A propos de Giovanni

Giovanni
Ce vieux gueulard sexagénaire s'appelle en fait Alain; mais joue les Italiens pour mieux " chopper la radasse" comme il dit. Serrurier à la retraite, faux boiteux qui trouve que la canne lui donne un côté classe. Il a un hobby special: il fait de la reconstitution historique dans la catégorie " chevaliers". Grand amateur de quinquagénaires délurées; ces fameuses couguars qu'il convertit en "chiennes obéissantes", amoureuses de ses bourrelets.....Enfin, c'est ce qu' il proclame au comptoir chaque fois qu' il se bourre le pif, soit tous les 2 jours.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*