Flashs Infos du RADE
France, DANGER MORTEL

France, DANGER MORTEL

Inutile de rappeler les faits, de pleurnicher, de hurler à la guerre sainte, de fustiger nos gouvernants, on n’y changera rien. Les morts continueront à s’amasser, les politiques à s’étriper, les Français à se déchirer.

Depuis des décennies, politiques de droite et de gauche nous ont imposé une immigration massive. Incontrôlée, en lui donnant des droits, sans exiger qu’elle remplisse ses devoirs.

Nous voilà confrontés aujourd’hui à des millions de musulmans qui, au mieux, méprisent notre mode de vie et notre culture, au pire les combattent, par tous les moyens, sur notre propre sol. Nos lois démocratiques nous enlèvent tous nos moyens de défense. Les armes que doit utiliser une nation pour défendre son intégrité, sa culture, ses racines, sa paix, sa sécurité.

Nous sommes en guerre, et notre ennemi est à l’intérieur, parmi nous, dissimulé sous le costume de l’intégration, de la tolérance dans la diversité, en nous vendant une religion de paix qui prône pourtant la conquête et la guerre, par tous les moyens.

La plupart de nos concitoyens sont devenus un ramassis d’ assistés, faibles, geignards, qui comptent sur l’intelligence et le sens des responsabilités de leurs agresseurs pour être épargnés qui pensent que leurs larmes leur éviteront le pire. Pitoyable.

Nous n’avons pas aujourd’hui les armes, ni même la volonté de nous armer, contre ces assassins. Parce qu’on ne livre pas une guerre avec des lois, une constitution établies en temps de paix ; nos assaillants le savent, et exploitent cette faille béante sans hésiter.

C’est comme un feu gigantesque, qu’on ne peut éteindre d’un coup. On ne peut l’éteindre qu’étape après étape, d’abord en le circonscrivant, en l’empêchant de s’étendre

ça implique de stopper net toute immigration en provenance des pays islamiques. De renvoyer les clandestins chez eux, sans hésiter, de revenir sur le droit du sol, le regroupement familial, de contrôler nos frontières, afin d’assimiler réellement ceux de nos concitoyens issus de l’immigration qui le souhaitent

Cela implique ensuite de faire respecter les lois, et même les durcir, pour tous ceux qui les enfreignent. Ceux qui commencent par la petite délinquance, qui profitent de l’impunité, et finissent parfois par les meurtres de masse.

… Cela implique enfin une restriction des libertés individuelles. Des contrôles renforcés, en passant outre les contrôles à priori de juges, dont certains, politisés à outrance, portent une large responsabilité dans l’anarchie actuelle.

Cela implique la mise hors-jeu des hommes et femmes politiques qui, par pur électoralisme, nous maintiennent enfermés dans le carcan du vivre ensemble, quand tout nous oppose.

Cela implique la mise à l’écart, sous les verrous, des musulmans radicalisés. Le renvoi des imams non agréés par l’état, la fin de la construction tous azimuts de mosquées, le contrôle renforcé des associations cultuelles, des écoles musulmanes.

Cela implique la dénonciation de certains médias qui nous désinforment et nous manipulent, par touches successives.

Nous ne ferons pas l’économie d’une révision franche et claire de notre constitution, de nos lois, de nos interdits moraux. A défaut, nous attendrons de voir nos enfants, nos parents, nos amis, devenir les prochaines victimes de cette boucherie. Que nous vivions dans les grandes villes ou en campagne, notre tour viendra.

Aucune de ces mesures n’arrêtera le massacre dans l’immédiat ; il faudra des années. Mais si nous manquons de courage pour revoir définitivement notre société et ses règles, nous sommes perdus.

PARCE QUE, DANS L’HISTOIRE, LES FAIBLES ONT TOUJOURS PERDU, ET ILS ONT DISPARU, OU SONT DEVENUS ESCLAVES DES PLUS FORTS. Quand on veut survivre, on s’en donne les moyens.

France-guerre-civile-2

Comments

comments

A propos de Marcel

Marcel
La soixantaine, ancien anarchiste reconverti dans le commerce après avoir fait 36 métiers. Petit, sec et teigneux. Avare de grands discours. La batte de base-ball lui tient lieu d' argument ultime.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*