Flashs Infos du RADE
CALAIS BRÛLE-T-IL? pas encore, mais ça vient

CALAIS BRÛLE-T-IL? pas encore, mais ça vient

Calais, c’est comme une douleur diffuse; tu en parles au début, puis tu la supportes et tu l’oublies presque.

Pourtant, Calais est le symbole même de l’incurie de nos dirigeants, de droite comme de gauche.
Des milliers de migrants (impossible de connaitre leur vrai nombre) s’installent, au mépris de nos lois, mais font régner la leur dans le ghetto qu’ils ont eux-mêmes créé.
Ils veulent passer en Angleterre; l’Angleterre ne veut pas d’eux, ne voudra jamais d’eux.

-qui les supporte? les Calaisiens
-qui les nourrit? vous, moi, nous tous

Les Calaisiens sont muselés; leurs maisons ne valent plus rien, et l’insécurité règne dans toute la ville.

Vous, qui vous apitoyez sur le sort de ces malheureux migrants, imaginez que vous soyez un de ces Calaisiens; le supporteriez-vous?
Muselé par nos propres lois, par les règlements européens, par sa frange de gauche, par sa frilosité, le gouvernement actuel, pas plus que le précédent, n’a pas le courage de faire respecter l’état de droit.

Prendre son courage à deux mains, intégrer les familles, renvoyer les jeunes hommes, quitte à garder en centre de détention ceux qui ont détruits leurs papiers d’identité jusqu’à ce qu’ils indiquent d’où ils viennent; suspendre toutes les aides financières aux pays d’origine qui refusent de reprendre leurs ressortissants;

C’est ça, l’état de droit.

On nous l’impose, à nous, citoyens de base, mais on s’assied dessus quand il s’agit de migrants; peur d’un clash humanitaire? mieux vaut des troubles maintenant, créés par les bonnes âmes, ceux qui veulent les garder, mais n’en prendraient pas un chez eux, plutôt que laisser cette situation devenir absolument ingérable.

On laisse pourrir la situation, jusqu’à ce qu’un vrai drame arrive????

Comments

comments

A propos de Giovanni

Giovanni
Ce vieux gueulard sexagénaire s'appelle en fait Alain; mais joue les Italiens pour mieux " chopper la radasse" comme il dit. Serrurier à la retraite, faux boiteux qui trouve que la canne lui donne un côté classe. Il a un hobby special: il fait de la reconstitution historique dans la catégorie " chevaliers". Grand amateur de quinquagénaires délurées; ces fameuses couguars qu'il convertit en "chiennes obéissantes", amoureuses de ses bourrelets.....Enfin, c'est ce qu' il proclame au comptoir chaque fois qu' il se bourre le pif, soit tous les 2 jours.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*