Flashs Infos du RADE
A qui le tour?

A qui le tour?

Après les malheureux du World Trade Center, les journalistes de Charlie Hebdo, les innocents de Paris, les malheureux gays américains, un commandant de police, sa femme, égorgée devant leur enfant, à qui le tour?

Vous qui nous versez des larmes de compassion devant ces morts, en nous ressassant des » pas d’amalgame » jusqu’à la nausée, ça va, vous vous sentez bien? bien dans votre tolérance qui n’est que de l’aveuglement? bien dans votre ouverture aux autres qui n’est que de la lâcheté?

Combien de temps encore allez-vous nous intoxiquer avec l’acceptation des différences, des religions? Combien de morts encore pour que vous acceptiez d’ouvrir les yeux sur le danger mortel de l’islam pour tous ceux qui ne sont pas musulmans?

Ils se tuent entre eux, Sunnites contre Chiites, et nous considèrent comme du bétail; des cibles prioritaires.

Combien de morts encore pour qu’on accepte cette vérité; il n’y a pas, à l’heure actuelle, d’islam pacifique; il y a l’islam qui tue, l’islam qui applaudit les tueries, l’islam qui approuve, l’islam qui ferme les yeux.

Au nom de notre humanisme,, on en accepte toujours plus sur notre sol.

Au nom de nos valeurs démocratiques, on refuse de mettre des assassins potentiels hors d’état de nuire, en les expulsant ou en les emprisonnant.

Au nom de notre « laïcité » de merde, on accepte que cette religion violente et conquérante s’installe chez nous et se propage
nous sommes en train de nous suicider collectivement, par pure connerie et par lâcheté.

Comments

comments

A propos de Marie Thérèse Concierge

Marie Thérèse Concierge
Marie Thérèse est la Concierge d'un immeuble crasseux à deux pas du rade. Chaque jour elle vient boire son p'tit blanc. 63 ans, toujours pucelle, concierge. Elle a quitté le sud pour rejoindre Marcel, son amour de jeunesse. Sans espoir; Marcel s' en fout, mais ne le dit pas. Marie-Thérèse à la beigne facile et des bras comme des jambons.

Répondre

Votre adresse email ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont marqués d'une étoile *

*